Retour à l'accueil de festiv.netToutes manifestations : festives, culturelles et sportives .
  

Saute au site web de cette manifestation Que ma joie demeure 

 Recommander cette manifestation à un ami
Date :
Du : Mercredi 14/02/2007
au : Samedi 17/02/2007
  Horaire 20:30 h
 Image générique illustrant le type Danse et le sous type Spectacles Lieu :
Paris (75)
Théâtre national de Chaillot  
1, place du Trocadero, , 75116, Paris
http://www.theatre-chaillot.fr  Permet d'afficher le plan d'acces sur une carte google map
Organisé par :
  Théâtre national de Chaillot
1, place du Trocadero, , 75116, Paris
http://www.theatre-chaillot.fr
Tel : 01 53 65 30 00
 
Chorégraphie Béatrice Massin
Salle Jean Vilar
14 au 17 février 07
20h30
DANSE
Musique, Jean-Sébastien Bach
Concertos brandebourgeois (2e, 3e, 6e),
Cantate BWW 78 (Jesu, der du meine Seele)
Costumes, Dominique Fabrègue
assistée de Laurence Alquier et Camille Hardy
Lumière Rémi Nicolas

avec
Bruno Benne, Sarah Berreby, David Berring, Laura Brembilla, Olivier Collin, Laurent Crespon, Adeline Lerme, Sébastien Ly, Flora Sans, Gudrun Skamletz

Production : Compagnie Fêtes galantes / L’apostrophe – Scène Nationale de Cergy-Pontoise / Le Parvis – Scène Nationale de Tarbes-Pyrénées / Le Centre Chorégraphique National – Ballet de Lorraine
Avec l’aide de l’ADAMI et de la ville d’Alfortville

Avec un J comme Joie
C’est une (petite) injustice qui est, cette saison, réparée : la danse baroque n’avait pas encore eu vraiment droit de cité sur les grandes scènes parisiennes. Béatrice Massin et sa compagnie Fêtes galantes, va donc ouvrir le bal à Chaillot : assistante durant une dizaine d’années de Francine Lancelot, dont le travail érudit et passionné permit de redécouvrir cette belle danse, Béatrice Massin a franchi un cap en créant son propre ensemble en 1993. Vont suivre des créations remarquées : Charpentier des ténèbres, Carte du Tendre, Pimpinone mais également des rencontres avec le cinéaste Gérard Corbiau qui lui commande les pas savants de son film Le roi danse ou Bob Wilson qu’elle conseille pour Les Fables de La Fontaine. Et Béatrice Massin continue ses propres recherches sur le patrimoine chorégraphique français du XVIIe et XVIIIe siècle, avec une rare vitalité. Sa danse baroque a ceci de particulier qu’elle abonde de références mais ne sombre jamais dans la nostalgie. Que ma joie demeure en est le meilleur exemple : dix danseurs sont réunis sur scène dans des costumes aux tons vifs, longues vestes rouges, roses, jaunes qu’ils tomberont plus tard avec grâce. Très vite, on retrouve sur scène ce langage baroque codifié, main légèrement repliée, bras tendu, petits sauts. Mais l’art de Béatrice Massin n’est pas figé : elle y ajoute des effets de lignes chorégraphiques qui se croisent dans un canevas sophistiqué, des batailles rangées entre quatuor de danseurs, des courses au rythme trépidant du plus bel effet contemporain aussi. Le plus beau est encore à venir dans cette danse à la musicalité enjouée sur les Concertos brandebourgeois de Bach : pas de deux irrévérencieux, roulades au sol et petits coups frappés du talon. Il est alors difficile de résister à cette joie qui se diffuse sur le plateau et entraîne le spectateur dans un univers tout à la fois baroque et actuel. Chez Béatrice Massin, on danse comme on respire : et avec Joie.
http://www.blancali.fr/
 


Annoncé par : : brun  : http://bruno.chaumontet.net  bruno(à)chaumontet.net 

Retour A La Liste Des Manifestations



© festiv.net 2006-2010 Mentions Légales